La situation sécuritaire dans le sud de l'Irak

English

Le présent COI Focus fait le point sur la situation sécuritaire dans le sud de l’Irak, en particulier sur la période allant de juin 2017 à février 2018. La recherche a été achevée en février 2018[FM1] .

Ce document a pour but de présenter un tableau d’ensemble de la violence dans les provinces du sud de l’Irak (Babil, Bassora, Kerbala, Najaf, Wasit, Qadisiya, Thi-Qar, Maysan et al-Muthanna).

Il s’agit d’une mise à jour du COI Focus Irak - Situation sécuritaire dans le sud de l’Irak daté du 18 juillet 2017.

Les neuf provinces du sud de l’Irak n’ont pas été directement affectées par l’offensive menée par l’EI en juin 2014 dans le centre de l’Irak, à l’exception du nord de la province de Babil, où l’EI a tenté d’ouvrir des voies d’attaque vers Bagdad via les routes à l’ouest et au sud-ouest de la capitale. Cette offensive s’est accompagnée de nombreux attentats et de violents combats dans plusieurs villes. L’EI n’est toutefois pas parvenu à prendre le contrôle du nord de la province de Babil et le nombre de victimes civiles dans l’ensemble de la province a nettement baissé depuis le début de 2015. En 2016, l’EI a malgré tout réussi à perpétrer un certain nombre d’attentats de grande ampleur dans le sud de l’Irak : les deux plus graves dans la province de Babil, les autres dans celles de Bassora, Thi‑Qar, al-Muthanna et Kerbala. En 2017, la violence a à nouveau diminué dans le sud de l’Irak. Les violences les plus importantes se sont concentrées dans les provinces de Babil et de Bassora et un nombre limité d’attentats a eu lieu. L’attentat le plus grave s’est produit le 14 septembre 2017 à Nasiriya et a coûté la vie à 84 personnes.

Aucun retour substantiel de déplacés internes vers leur lieu de résidence dans la province de Babil n’a encore été observé, et les localités reprises à l’EI sont surtout contrôlées par des milices chiites.

Il n’y a pas eu d’affrontements directs entre l’armée irakienne et l’EI dans les provinces majoritairement chiites du sud de l’Irak – Najaf, Kerbala, Bassora, Wasit, Qadisiya, Thi-Qar, Maysan et al-Muthanna. Dans cette région, la violence se limite essentiellement à un nombre restreint d’attentats et à des affrontements entre tribus rivales.

 [FM1]Préciser période de la recherche

Land: 
Iraq
New address CGRS